Tout sur l'immobilier à Charenton et alentours
Mémé Greeny
Nos commerçants

Chez Mémé Greeny, les astuces de mamie écolo pour devenir consomm’acteur en puissance

À la fois épicerie vrac, salon de thé et atelier DIY (Do It Yourself), Mémé Greeny s’affranchit des codes pour retrouver l’essence du commerce de proximité : l’échange, la convivialité et le sourire… le tout 100 % bio !

Adopter de nouvelles habitudes de consommation, c’est une gageure. Bénédicte et Émilie, cofondatrices de Mémé Greeny, le savent bien : on ne devient pas écoresponsable du jour au lendemain. C’est pourquoi elles ont imaginé leur boutique charentonnaise à la fois comme une épicerie vrac (où l’on achète des produits sans emballages plastiques), un salon de thé/traiteur (où l’on déguste de délicieux petits plats mitonnés sur place) et un lieu de découverte et d’apprentissage (via des ateliers pour apprendre à faire soi-même). « Ici, l’écologie n’est pas qu’un terme vague, c’est un véritable mode de vie », souligne Bénédicte. « Notre métier ne consiste pas seulement à proposer des produits dans une démarche écoresponsable, mais aussi, et surtout, à sensibiliser les gens, à leur enseigner les bons gestes. » Par exemple : prendre l’habitude d’aller faire ses achats avec ses propres contenants – tote bags, bocaux en verre et boîtes d’œufs – pour des produits proposés sans packaging. « Et si vous arrivez sur place les mains vides, on trouve des solutions : des clients prévoyants ont laissé sacs et bocaux à la boutique précisément pour pallier ce genre d’oubli ! »

Mémé Greeny n’est donc pas une grand-mère comme les autres : c’est la mamie la plus écolo et la plus responsable qu’on puisse imaginer. La preuve, c’est qu’elle contrôle d’une main de fer la chaîne de production. « Notre indépendance nous donne la pleine maîtrise du sourcing des marchandises », explique Émilie. « On se focalise sur les produits de proximité, fabriqués en France, voire en région parisienne, et pour les cas les plus extrêmes dans les pays limitrophes. C’est vrai pour les denrées alimentaires, mais aussi pour les produits de soin, la lessive, et même les culottes menstruelles – fabriquées à Paris. On privilégie toujours les fournisseurs les plus proches, on fait attention aux méthodes de production, à la main d’œuvre, aux conditions d’exportation… On ne laisse rien passer ! » Toute la boutique est à l’avenant, aussi responsable que possible. Les meubles ? Réalisés en matériaux de récup’ de chantier, par un copain. La vaisselle ? Exclusivement issue des dons des clients.

Mémé Greeny

Ces concepts en vogue – la vente en vrac, l’écoresponsabilité, le zéro déchet – trop souvent galvaudés, sont appliqués à la lettre chez Mémé Greeny. Les deux femmes ont mis plus de deux ans à construire et à consolider leur projet, avant de s’installer, en décembre 2021, avenue Jean Jaurès à Charenton. Bénédicte revient sur la genèse des lieux : « Avec Émilie, que je connais depuis près de dix ans, nous avons très tôt eu envie de partager nos valeurs communes et de faciliter la démarche écoresponsable auprès des consommateurs. Mais ce n’était pas évident. En 2019, quand nous avons commencé à travailler sur le principe d’une boutique en vrac, l’idée semblait farfelue. Aujourd’hui, cette démarche s’est démocratisée, elle est adoptée par de plus en plus de gens qui deviennent écoresponsables par choix et qui, au passage, redécouvrent le goût des bons produits. Et ça fait du bien. »

Les deux jeunes femmes avaient le désir de concevoir leur boutique comme un lieu convivial. D’en revenir aux fondations de l’expression « commerce de proximité », où l’on vient pour faire ses courses et où l’on reste pour boire un café, se délecter d’un morceau de cake, et papoter sans pression. Un lieu conçu pour que les gens se retrouvent, échangent, s’informent. Une vie de village, en somme. Avec, pour l’essentiel, une clientèle locale qui mélange habitants du quartier et employés des bureaux alentour en quête d’un bon repas entre midi et deux. Aussi, quatre fois par mois, Bénédicte et Émilie organisent des ateliers DIY où l’on apprend à faire son propre fromage, fabriquer des éponges zéro déchet tawashi, ou donner une seconde vie aux chaussettes orphelines. Quant au futur proche, les idées ne manquent pas : concerts pour la fête de la musique, soirées dansantes en partenariat avec les commerçants du coin, et ouverture prochaine, en soirée, d’un bar sur la terrasse attenante à la boutique, avec transats et baby foot. « On a mille projets », confie Bénédicte. « Mais toujours écoresponsables, bien sûr ! »

[Toutes les informations concernant les ateliers, les nouveaux produits et les menus sont disponibles en ligne, sur le site web de Mémé Greeny, sur la page Facebook et sur Instagram, ou en s’inscrivant à la newsletter mensuelle.]

 

 

Notre coup de cœur : Le chocolat chaud à l’ancienne, fait maison. Il est onctueux, délicieux… et incontournable !

Notre recommandation : Aller manger à midi et profiter de la formule à 10,50 € avec soupe et plat végétarien. Les repas sont préparés avec les produits de la boutique, et les menus évoluent en fonction des jours (ils sont postés quotidiennement à 10h30 sur les réseaux sociaux et inscrits sur une ardoise devant la boutique).

Mémé Greeny

Mémé Greeny

Téléphone :
06 70 16 13 13

Adresse : 
18 avenue Jean Jaurès
94220 Charenton-le-Pont
Métro : ligne 8, station Charenton – Écoles

Ouverture :
Du mardi au samedi de 9h30 à 20h

Site web

Email : contact@memegreeny.com

Article écrit par:

Vous êtes nombreux à nous suivre sur notre blog et sur les réseaux sociaux ! J'ai voulu au travers ces articles partager avec vous mes 2 passions l'immobilier et ma ville. Charenton-le-Pont est une commune dynamique et moderne qui a su conserver sa dimension humaine. Il faut prendre le temps d'en explorer les recoins pour découvrir ses merveilles. Pour vous aider, j'ai sélectionné pour vous les bons plans à ne pas rater.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer