Tout sur l'immobilier à Charenton et alentours
louer en saisonnier à Charenton
Louer un bien

Loyer, méthodes de paiement, annulation… découvrez tous les aspects financiers de votre location saisonnière !

Comme toute location, le saisonnier a pour but de générer des revenus sous forme de loyers. Ces revenus peuvent vous aider à couvrir vos charges fixes, à rembourser un crédit, ou à compléter les ressources mensuelles du ménage. Par conséquent, les aspects financiers de votre location touristique sont déterminants, et entraînent quantité de questions essentielles : quel prix fixer ? quelles méthodes de paiement proposer ? que se passe-t-il en cas d’annulation ? Voici tout ce qu’il faut savoir pour louer en saisonnier à Charenton dans les meilleures conditions financières.

Fixer le « bon » loyer pour louer en saisonnier à Charenton

Le loyer est la clé de voûte de tout projet locatif. Les revenus générés par la location permettent de rembourser les mensualités de crédit, de couvrir les charges fixes inhérentes à la gestion et à l’entretien du logement, et (dans le meilleur de cas) de bénéficier d’un meilleur confort financier. À condition, bien entendu, de fixer un loyer cohérent qui va attirer l’attention des vacanciers et vous permettre de louer en saisonnier à Charenton aussi souvent que possible. Quelles sont les paramètres à prendre en compte pour y parvenir ?

Calculer le loyer minimum que vous pouvez demander

Du loyer de votre location dépend la rentabilité de votre projet locatif, en fonction des objectifs que vous cherchez à atteindre. Il est donc préférable, avant de louer en saisonnier à Charenton, de calculer le loyer minimum que vous pouvez demander pour que votre location soit rentable, sur la base des frais fixes qui vous incombent. Par exemple, si votre bien immobilier vous coûte 10 000 € en charges annuelles, vous devez, pour couvrir ce montant, générer 834 € par mois au moins. Si vous envisagez de louer pendant la moitié du mois, cela revient à 55,60 € par nuitée.

Étudier le marché locatif saisonnier

Parce que vous n’êtes certainement pas seul à louer en saisonnier à Charenton, vous devez tenir compte des prix pratiqués par les autres propriétaires bailleurs pour fixer le montant de votre location. Bien sûr, aucune obligation ne s’applique au loyer d’une location touristique (voir cet article), mais des prix trop élevés ne vous attireront pas de vacanciers.

Pour bien faire, consultez les annonces de location touristique dans les environs pour des biens immobiliers similaires, et modulez votre tarif en fonction des caractéristiques et des atouts de votre logement par rapport au marché. Il est recommandé de démarrer avec des prix intéressants pour attirer l’attention des locataires (les plateformes de location proposant des filtres par prix), puis de les augmenter progressivement à mesure que vous pourrez compter sur la bonne publicité apportée par les commentaires positifs de vos hôtes.

Moduler le loyer en fonction des circonstances

En saisonnier, le prix de la nuitée n’est jamais fixé à long terme : il est indispensable de le moduler au gré des circonstances. À la hausse pour tirer parti d’un événement calendaire (fêtes de Noël, vacances d’été) ou d’une manifestation ponctuelle (compétition sportive…). À la baisse pour continuer à louer en saisonnier à Charenton même en période creuse. À ce titre, les conseils d’une agence immobilière spécialisée peuvent s’avérer précieux !

Vous devez également proposer des tarifs attractifs lorsque les locataires louent pour plusieurs nuits d’affilée. Ces ristournes peuvent être programmées sur les plateformes de location, par exemple pour s’appliquer automatiquement aux séjours de plus de 6 nuits.

louer en saisonnier à Charenton

Le paiement du loyer : acomptes, versements et devises

Une fois votre annonce en ligne, vous allez pouvoir louer en saisonnier à Charenton pendant les périodes souhaitées. Les vacanciers intéressés vont alors réserver votre logement et verser tout ou partie de la somme correspondant à la durée de leur séjour. Voici ce qu’il faut savoir.

Le versement d’un acompte

Une réservation effectuée par des locataires doit être validée et confirmée, notamment par la signature d’un contrat locatif et/ou par le versement d’un acompte. Celui-ci ne doit pas dépasser 25 % du coût total du séjour et doit être remboursé en cas d’annulation. À l’inverse, le versement d’arrhes n’est pas plafonné. Enfin, il est conseillé de prévoir le paiement intégral du séjour avant l’entrée dans les lieux afin de louer en saisonnier à Charenton en toute sécurité.

Le dépôt de garantie

Vous avez le droit d’exiger de vos locataires qu’ils vous versent un dépôt de garantie que vous allez conserver pour toute la durée de leur séjour. Cette somme devra leur être restituée dans les jours qui suivent le départ, sauf si des dégradations dans le logement vous contraignent à puiser dedans.

Les méthodes de paiement

Différentes méthodes de paiement peuvent être proposées à vos locataires : par carte bancaire (c’est généralement ce qui se fait sur les plateformes de location touristique), par virement bancaire, par PayPal, par Chèques Vacances (sur place), etc. Il est possible de demander ou d’accepter un versement en espèces le jour de la remise des clés, mais attention : vous n’aurez aucun recours en cas de fraude !

Les devises

Le fait de louer en saisonnier à Charenton implique que vous aurez certainement affaire à des touristes étrangers qui sont susceptibles de payer leur séjour dans des monnaies différentes de l’euro. Auquel cas, vous devez être capable de vous adapter, par exemple en utilisant un convertisseur en cas de virement bancaire afin de calculer la bonne somme. Les paiements par carte sont convertis d’office par les banques, ainsi que les virements effectués par PayPal. Enfin, les Chèques Vacances sont forcément libellés en euros.

Un conseil : refusez les chèques de banque traditionnels, qui posent quantité de problèmes !

En cas d’annulation de la réservation, quelles conséquences sur les versements effectués ?

Vos locataires ont déjà versé un acompte ou des arrhes, mais la réservation est annulée ? Ce qu’il se passe ensuite dépend de la situation :

  • Si l’annulation est à l’initiative des locataires, ceux-ci perdent leur acompte et doivent également compenser la perte du propriétaire en payant l’intégralité de leur séjour, sauf si une clause indique le contraire dans le contrat (en prévoyant par exemple une date limite d’annulation sans frais). Si des arrhes ont été versés, ceux-ci sont abandonnés au propriétaire.
  • Si l’annulation vient du propriétaire, l’acompte doit être remboursé et les locataires sont en droit de demander une indemnisation. S’il s’agit d’arrhes, le remboursement s’accompagne d’une compensation financière à hauteur du double de la somme versée.

Notez que sur les plateformes de location, les conditions d’annulation peuvent être sélectionnées par vos soins en fonction de leur degré de flexibilité. À vous de décider quelle marge de manœuvre vous êtes prêt à laisser aux vacanciers, sachant que ceux-ci, par prudence, vont préférer la souplesse à la rigidité.

Vous avez désormais toutes les cartes en main pour louer en saisonnier à Charenton. Pourquoi ne pas vous faire accompagner par une agence de gestion locative ?

Article écrit par:

Vous êtes nombreux à nous suivre sur notre blog et sur les réseaux sociaux ! J'ai voulu au travers ces articles partager avec vous mes 2 passions l'immobilier et ma ville. Charenton-le-Pont est une commune dynamique et moderne qui a su conserver sa dimension humaine. Il faut prendre le temps d'en explorer les recoins pour découvrir ses merveilles. Pour vous aider, j'ai sélectionné pour vous les bons plans à ne pas rater.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer