Tout sur l'immobilier à Charenton et alentours
acheter un logement à Charenton
Acheter un bien

Plomberie : pensez à tout vérifier avant d’acheter !

L’achat d’un bien immobilier est un engagement important. C’est pourquoi vous devez profiter de vos visites pour prêter attention à un certain nombre de points essentiels, qui méritent une inspection minutieuse. C’est le cas notamment de l’installation électrique, mais aussi – on l’oublie trop souvent – de la plomberie. Celle-ci nécessite un check-up complet, surtout quand il s’agit d’une maison. Voici ce qu’il faut vérifier avant d’acheter un logement à Charenton.

Vérification de la plomberie : pourquoi c’est important quand on veut acheter un logement à Charenton ?

Différentes enquêtes montrent que les acheteurs, quand ils visitent des biens immobiliers, prêtent attention en priorité à l’isolation thermique, au système de chauffage et à l’installation électrique. L’état des canalisations n’arrive qu’en quatrième position. Or, une plomberie de piètre qualité peut avoir des conséquences à la fois financières (eu égard au coût élevé des réparations à effectuer), sanitaires (un trop-plein d’humidité peut finir par rendre un logement insalubre), voire vitales (une chaudière ancienne qui fonctionne mal peut diffuser du monoxyde de carbone, dangereux pour la santé).

Voilà pourquoi, avant d’acheter un logement à Charenton, qu’il s’agisse d’un appartement ou d’une maison, il est impératif d’en contrôler la plomberie avec beaucoup de soin. Cela, de manière à localiser les éventuels problèmes et vices cachés. Une simple fuite sur un tuyau peut entraîner une surconsommation coûteuse et créer des soucis d’humidité.

Comment s’y prendre ? S’il est aisé d’évaluer la qualité de l’isolation thermique et du système de chauffage grâce au DPE que le vendeur doit obligatoirement remettre à tout acheteur potentiel qui le demande (en plus de l’étiquette énergie affichée dans l’annonce de vente), il est bien plus difficile de repérer les défauts de la plomberie sans l’aide d’un professionnel. Néanmoins, il est possible de vérifier certains points cruciaux dès la première visite dans le cadre d’un projet consistant à acheter un logement à Charenton.

Quels points faut-il vérifier ?

Avant même de commencer à contrôler la plomberie du bien que vous envisagez d’acheter, vous devez tenir compte de l’état général de ce dernier. Pour une raison simple : plus un bâtiment est ancien, plus il est en mauvais état, et plus le risque est grand de devoir effectuer des réparations importantes sur la plomberie. Forcément, entre un bien immobilier quasi-neuf (moins de dix ans depuis la fin du chantier) et un logement avec beaucoup de travaux de rénovation à effectuer, on se doute que le degré de vérification ne sera pas le même !

Ceci étant dit, voici une liste des points fondamentaux à vérifier sur la plomberie avant d’acheter un logement à Charenton :

  • La chaudière. Vous devez prendre en compte son ancienneté (la durée de vie moyenne d’une chaudière est de 10 à 15 ans si elle est correctement entretenue) et son état actuel (pas de bruits étranges, pas de fuite d’eau…). Demandez à voir les factures relatives à la révision annuelle obligatoire. S’il s’agit d’un chauffe-eau, assurez-vous que la capacité du cumulus est suffisante pour les futurs occupants. Notez qu’une installation de gaz de plus de 15 ans doit faire l’objet d’un diagnostic technique qui inclut le fonctionnement de la chaudière ou du chauffe-eau : vous y avez accès avant de prendre la décision d’acheter un logement à Charenton.
  • L’état de la tuyauterie intérieure. Le principal ennemi, c’est la fuite d’eau cachée. Non seulement elle gonfle les factures en raison de la surconsommation et peut coûter cher en réparation, mais sa pérennité peut affecter le bâtiment en créant des problèmes d’humidité, avec, à terme, l’apparition de moisissures. Voici un test facile à réaliser : prenez note des chiffres sur le compteur d’eau lors de l’entrée dans le logement, puis au moment de la sortie, et comparez les deux valeurs. Si vous constatez une différence, c’est qu’il existe une fuite quelque part.
  • L’état de la tuyauterie extérieure (pour une maison). Toutes les canalisations situées après le compteur d’eau sont de la responsabilité du propriétaire. Il faut notamment s’assurer qu’elles sont bien protégées du froid et qu’il n’existe pas de fuite cachée au niveau de la plomberie enterrée (même technique que pour la vérification d’une fuite d’eau intérieure).
  • L’évacuation des eaux usées. La maison dispose-t-elle du raccordement au tout-à-l’égout, ou possède-t-elle une fosse sceptique ? Testez la chasse d’eau pour vous assurer que tout fonctionne bien.
  • Les gouttières (pour une maison). Elles font pleinement partie des contraintes au regard de l’entretien extérieur d’une maison. Vérifiez leur état et l’absence de traces de moisissure. Veillez à ce qu’il n’y ait pas d’infiltrations d’eau sur la toiture (voire même au niveau des plafonds dans les pièces). On ne peut pas voir les écoulements d’eau quand ils se produisent, mais on peut constater leurs conséquences.
  • La climatisation. Si le logement dispose d’un système d’air climatisé, vérifiez qu’il fonctionne correctement et demandez à voir les factures d’entretien (en fonction de l’âge de l’installation).

acheter un logement à Charenton

Quelles réparations envisager pour une plomberie en mauvais état ?

Le risque d’acheter un logement à Charenton dont la plomberie est en mauvais état, c’est de devoir consentir à des dépenses importantes à court ou moyen terme, à cause des réparations à effectuer. Par exemple, une chaudière ancienne qui présente des anomalies doit être changée – mais le vendeur n’a aucune obligation en ce sens, dès lors qu’il peut fournir les factures d’entretien et le DPE (pour une installation de plus de 15 ans). Son remplacement coûte en moyenne 1 200 € pour un cumulus, et 3 000 € pour une chaudière plus sophistiquée.

Mais le vrai risque, ce sont les défauts invisibles à l’œil nu, dont les réparations sont d’autant plus difficiles à chiffrer que vous ne les verrez peut-être pas avant d’acheter un logement à Charenton… À ce titre, les frais de réparation des canalisations enterrées sont élevés : comptez de 500 à 1 400 € par mètre linéaire, soit plusieurs milliers d’euros en tout. Surtout, c’est l’ancienneté du défaut qui peut avoir des conséquences sérieuses : une fuite qui traîne depuis un bon moment peut conduire à l’apparition de moisissure et rendre le logement insalubre… sans qu’il existe de manifestations visibles avant qu’il soit trop tard !

Si vous envisagez d’acheter un logement à Charenton dans l’ancien, il est donc recommandé de profiter de votre visite pour dresser une liste des réparations et des rénovations à effectuer à court et à moyen terme. Si la plomberie est ancienne, nous vous conseillons de vous faire accompagner par un professionnel et de lui demander d’établir un devis : des réparations importantes en prévision peuvent peser dans la négociation du prix de vente.

Article écrit par:

Vous êtes nombreux à nous suivre sur notre blog et sur les réseaux sociaux ! J'ai voulu au travers ces articles partager avec vous mes 2 passions l'immobilier et ma ville. Charenton-le-Pont est une commune dynamique et moderne qui a su conserver sa dimension humaine. Il faut prendre le temps d'en explorer les recoins pour découvrir ses merveilles. Pour vous aider, j'ai sélectionné pour vous les bons plans à ne pas rater.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer